Skip to main content
Suche schließen

L’écriture manuscrite pour apprendre

06. November 2020

De nouvelles études confirment encore combien écrire à la main est essentiel

Une étude réalisée par une équipe de chercheurs norvégiens auprès d’enfants âgés de 12 ans et de jeunes adultes démontre à nouveau l’importance de l’écriture manuscrite dans la mémorisation. Les tests réalisés à l’aide d’électro-encéphalogrammes révèlent que le cerveau apprend et retient mieux les informations lorsqu’ils écrivent à la main sur des supports traditionnels. L’étude révèle que le duo « stylo et papier » est même plus efficace que les stylets pour écrire à la main sur des écrans ! Enfin, elle confirme qu'écrire à la main… aide à apprendre à lire !  

L’étude sur l’impact de l’écriture manuscrite sur le cerveau a été menée en relevant l’activité cérébrale d’enfants âgés de 12 ans et de jeunes adultes pendant qu’ils écrivaient à la main en cursif, qu’ils tapaient sur un clavier ou qu’ils dessinaient des mots sur un écran et / ou sur une feuille de papier. Cette étude vient compléter les recherches menées dès 2017 qui montrent que l’écriture manuscrite cursive crée un stimuli qui déclenche l’apprentissage dans le cerveau. Celui-ci se met en position d’apprendre en synchronisant ses ondes cérébrales sur un rythme de fréquence particulier. L’activité du lobe pariétal (qui joue un rôle essentiel dans l’intégration des informations issues des zones sensorielles notamment) est également augmentée.

En 2012, une équipe de chercheurs s’était déjà penchée sur les effets de l’écriture manuscrite sur le développement cérébral des jeunes enfants (voir notre article sur le sujet). Cette étude démontrait même que l’écriture manuscrite activait un « circuit de lecture » unique dans le cerveau. L’écriture manuscrite permettrait de mobiliser des zones du cerveau nécessaires à un bon apprentissage de la lecture ! 

« L’idée n’est pas de dire qu’il ne faut pas préparer les enfants à l’usage du clavier. Simplement, les particularités de l’écriture manuscrite ou du dessin doivent être conservées dans un cadre scolaire pour faciliter et optimiser l’apprentissage. » précise la neuropsychologue Audrey van der Meer

Pour aller plus loin...

Pour compléter cet article, retrouvez ce mois-ci notre Écrit d’experts avec l’interview de l’ergothérapeute Célie Champ également auteure de « Comprendre, aider et soutenir mon enfant « dys »fférent ».

view more

Aimez cet article !

Restons connectés !

Abonnez-vous à la newsletter STABILO et découvrez toutes les nouveautés en avant-première, des jeux-concours exclusifs et des offres à ne pas manquer !






Submit a Comment

Sorry, but your browser is really old.

Try to update it or use a different one. Thanks!