Skip to main content
Suche schließen

Comment lui donner le goût de la lecture ?

06. September 2016

Votre enfant apprend à lire à l’école mais c’est auprès de vous qu’il y prendra goût !

Votre enfant apprend à lire à l’école mais c’est auprès de vous qu’il y prendra goût ! 10 conseils pour vous aider.

Montrez l'exemple

Plus convaincant que n’importe quel discours : lire devant votre enfant et lui raconter le plaisir que cela vous apporte ! Donner l’exemple reste un moyen évident de les motiver et permet, plus tard, d’engager des discussions sur le sujet : « Tu lis quoi maman ? ».

Dès le plus jeune âge...

Il n’est jamais trop tôt pour que votre enfant se familiarise avec les livres. Dès qu’il se tient assis, vous pouvez lui mettre des albums entre les mains. Proposez des livres en bois, carton, tissu, mousse, et même en plastique qu’il peut feuilleter dans son bain. Lisez-lui les histoires à haute voix. Grâce aux images, votre enfant perçoit très vite la relation entre votre récit et les mots écrits sur les pages. Et à partir de deux ans, il est capable de suivre une histoire.

Il n'est jamais trop tard !

Quand il sera plus grand (primaire, collège, lycée) lire les livres qu’il doit étudier peut vous permettre de découvrir de petites merveilles et d’échanger avec lui ! Il est ado et plutôt jeux vidéo ? Achetez lui un un jeu historique comme Assassin’s Creed par exemple et le livre (ludique) qui raconte cette époque ou ce personnage historique. Il a adoré un film issu d’un roman ? Proposez-lui de le lire !

Continuez à lire avec lui à voix haute

Ce n’est pas parce que les enfants savent lire qu’on doit interrompre la lecture rituelle du soir et les priver du plaisir d’écouter une histoire. Ne perdez pas l’habitude de ce temps avec lui sous prétexte qu’il est au CP car il ne va pas immédiatement lire avec plaisir. Au début, le déchiffrage est lent et difficile. En continuant à lui lire des histoires à voix haute, vous l’encouragez à le faire tout seul. Lire le Petit Nicolas promet des fous rires, et Bilbo le Hobbit des aventures extraordinaires dans la chambre… Lisez avec lui et pour lui jusqu’en CM2 si vous aimez aussi ! C’est aussi une belle complicité que vous continuerez à avoir avec lui.

Proposez lui des lectures adaptées à son âge et variées

Les lectures à la maison ne doivent pas être une punition et trop « lourdes ». Rien de plus décourageant pour un jeune lecteur qu’un livre avec des chapitres trop denses. Discutez avec lui de ses goûts, de ses attentes, de ses coups de cœur passés afin de le conseiller pour son prochain livre. Si vous n’arrivez pas à l’aider dans son choix, n’hésitez pas à vous tourner vers les professionnels de la littérature de jeunesse : Bibliothèque municipale, librairies, sites spécialisées en littérature jeunesse (Le site Télémaque Littérature de Jeunesse de l’Académie de Créteil) www.Ricochet-jeunes.org), revues (Moi je lis (Milan Presse) et pour les 10-15 ans, Je bouquine (Bayard Presse).

Une bibliothèque rien que pour lui 

Installez une bibliothèque dans sa chambre. Pour la remplir, passez du temps avec lui dans les rayons jeunesses des librairies. Et tout en l’orientant sur ceux de son âge, laissez-le choisir quelques livres.

Bandes dessinées, mangas... Et pourquoi pas ?

Avec leurs images, elles restent pour les plus jeunes plus attractives que les livres et sont souvent bien écrites. De plus, elles permettent de se familiariser avec le livre en tant qu’objet… Il vaut mieux lire une BD que rien du tout… laissez-le faire.

Le carnet de lecture

Pour garder trace et mémoire de ses belles lectures, vous pouvez conseiller à votre enfant de créer un carnet de lectures dont vous trouverez la méthode. A la façon d’un journal intime, on y écrit, avec des feutres d’écriture de toutes les couleurs comme les STABILO Point 88, ce que chaque livre a procuré, en satisfactions ou déceptions. On peut aussi le faire en mind mapping ! Quoiqu’il en soit, la consigne reste la même : liberté !

Le droit de ne pas aimer... 

Soyez patient et souvenez-vous que la contrainte ne lui fera pas découvrir le plaisir de la lecture. Dans « Comme un roman », Daniel Pennac énumère les droits imprescriptibles du lecteur :

  • Le droit de ne pas lire.
  • Le droit de sauter des pages.
  • Le droit de ne pas finir un livre.
  • Le droit de relire.
  • Le droit de lire n’importe quoi.
  • Le droit de lire n’importe où.
  • Le droit de grappiller.
  • Le droit de lire à haute voix.
  • Le droit de nous taire.

Merci de votre lecture ! Et à bientôt sur l’Atelier STABILO !

view more

Aimez cet article !

Restons connectés !

Abonnez-vous à la newsletter STABILO et découvrez toutes les nouveautés en avant-première, des jeux-concours exclusifs et des offres à ne pas manquer !






Submit a Comment

Sorry, but your browser is really old.

Try to update it or use a different one. Thanks!