Skip to main content
Suche schließen

Les bienfaits du dessin

03. July 2020

« S’il te plait, dessine-moi un mouton » : enfance, papier et crayons de couleurs STABILO bien sûr

Dès 18 mois, le crayon mal assuré mais le sourire jusqu’aux oreilles, les bébés commencent à gribouiller, pour le plus grand bonheur de leurs parents qui s’extasient devant leurs chefs d’œuvre. Dessiner pour un enfant, ce n’est pas seulement développer sa créativité, c’est aussi exprimer ses émotions, développer sa motricité fine,… L’Atelier STABILO fait le point sur cette activité essentielle dans son développement !

Du gribouillage au dessin 

Entre 12 et 18 mois, bébé est capable de tenir un crayon dans sa main, à la verticale bien sûr. Il commence à gribouiller sur tous les supports possibles car quelle magie que de laisser sa trace ! Murs, lit et portes en gardent parfois quelques souvenirs. Dessiner lui permet de développer ses capacités motrices et notamment de mieux coordonner ses mouvements. Il explore les matières et fait de nouvelles découvertes sensorielles. 

À partir de l’âge de 2 ans, on peut réellement commencer à parler de dessin ! Les tracés deviennent plus précis. Il a développé ses muscles et sa vision et arrive à anticiper son geste. 

C’est à environ 4 ans que l’enfant commence à vouloir représenter des choses qu’il connaît. Il dessine des formes, des bonhommes et notamment sa famille qui va rester longtemps son sujet préféré. En maternelle, on voit ses dessins évoluer. Au départ, il dessine ce qu’on appelle un bonhomme « têtard » : un rond et des traits pour les jambes et les bras. En grandissant, l’enfant ajoute un second rond symbolisant le tronc puis le cou, les cheveux, les yeux, la bouche, les doigts (en comptant jusque 5 attention !), les pieds, même le nombril… Vers 6 ans, il va habiller ses personnages. Avant 7 ans, l’enfant n’a pas encore la notion de perspective et ses dessins sont disproportionnés, c’est normal ! Il voit aussi au travers des murs ! On voit les habitants dans la maison qu’il a dessiné. Soleil, arbres, fleurs, vélo, il représente son univers. 

Si le coloriage, premier pas vers l’écriture, est une activité essentielle, voir notre article sur le sujet, le dessin a bien d’autres vertus

Les vertus du dessin chez l’enfant

Le dessin fait partie des activités essentielles au développement de l’enfant. Mettre à disposition de votre enfant du matériel pour dessiner adapté à son âge (crayons de couleur, feutres, craies grasses) a de nombreuses vertus et c’est pour cela que c’est une activité importante à l’école maternelle notamment ! 

  • Développement cognitif : l’enfant fait appel à ses connaissances, il observe pour réaliser des dessins et représenter ce qui l’entoure.
  • Développement de la coordination des gestes et de la motricité fine : petit à petit, il parvient à tracer des lignes horizontales, verticales et à s’arrêter quand le résultat souhaité est obtenu. Au départ, il est adepte des grands dessins et des grands mouvements, puis quand il grandit, l’enfant peut se limiter à une surface plus petite et réaliser des formes plus compliquées. Il tient mieux son crayon de couleur, peaufine ses détails et améliore ainsi sa motricité fine. Activité essentielle pour apprendre à écrire ! 
  • Affirmation de son caractère et expression des émotions : l’enfant s’exprime par le dessin. Il utilise des traits appuyés s’il est énervé ou au contraire plus légers. Il apprend également la patience car il en faut pour arriver à réaliser le dessin qu’il souhaite. Il faut faire des efforts et se concentrer. Comme toute activité artistique, le dessin permet à l’enfant (mais aussi aux adultes, pensez-y !) d’exprimer ses émotions. Sans mots, parce que souvent, il n’arrive pas à les dire. Le choix des couleurs, des proportions, de ce qui est dessiné sont autant d’éléments révélateurs. Pour vous guider un peu à « lire » ses dessins, pensez à consulter notre article dédié au sujet !
  • Développement de son sens artistique, de sa créativité : contrairement au coloriage, avec le dessin, place à l’imagination ! Bien sûr, il faut créer de toute pièce le dessin mais surtout, souvent, il y a toute une histoire derrière celui-ci. Demandez à votre enfant d’expliquer son dessin, l’histoire qu’il a voulu raconter… c’est souvent incroyable toute l’imagination cachée derrière cette maison et cet arbre ! 

Le dessin doit rester un plaisir

Il ne faut pas l’obliger à dessiner s’il n’en a pas envie. Généralement, les enfants ne se lassent pas de dessiner, mais si ce n'est pas le cas, ce n’est pas une raison de s’inquiéter. S’il est juste sec devant la feuille blanche, on peut lui donner des pistes ou encore lui montrer des tutos pour apprendre à dessiner !

Enfin, faut-il valoriser le dessin de votre enfant ? Oui bien sûr, mais point trop n’en faut ! Il vaut mieux engager un dialogue avec lui sur ce dessin, s’amuser à raconter une histoire le soir à partir de celui-ci que de s’extasier devant le nouveau Picasso que vous avez engendré… Le dessin permet de communiquer avec vous, avec l’extérieur… votre enfant n’attend pas de vous que vous le survalorisiez mais que vous vous parliez, inventiez, jouiez avec lui. 

view more

Aimez cet article !

Restons connectés !

Abonnez-vous à la newsletter STABILO et découvrez toutes les nouveautés en avant-première, des jeux-concours exclusifs et des offres à ne pas manquer !






Submit a Comment

Sorry, but your browser is really old.

Try to update it or use a different one. Thanks!