Skip to main content
Suche schließen

Il confond les couleurs (il ne serait pas daltonien ?)

11. May 2016

Quand faut-il être vigilant avec le daltonisme ?

Quand être vigilant ?

Il est impossible de savoir avant ses 5 ou 6 ans s’il est daltonien, car l’enfant n’exprime une vision définitive des couleurs qu’à cet âge. A savoir, le daltonisme est une anomalie génétique héréditaire qui modifie la perception des couleurs. Si quelqu’un porte cette anomalie dans la famille, on est vigilant mais de toute façon, sachez qu’il n’y aucun traitement médical.

La confusion peut avoir lieu entre le vert et le rouge (la plus courante) : par exemple, les cerises sur l’arbre sont vert clair et les feuilles vert foncé. Les autres formes de daltonisme sont nettement plus rares, comme la confusion du bleu et du jaune, la plus rare de toutes étant la déficience totale de la perception des couleurs (achromatopsie), où le sujet ne perçoit que des nuances de gris. Si Jules (plutôt que Léa, c’est une anomalie génétique plutôt masculine : une femme sur 1000 est daltonienne contre 1 homme sur 100) enfile donc souvent des chaussettes de couleurs différentes ou si les consignes de coloriage semblent être compliquées à suivre, on peut l’emmener chez l’ophtalmo (le dépistage de l’école est souvent insuffisant).

La plupart des mammifères sont d’ailleurs… daltoniens

On a longtemps cru que 90% des mammifères voyaient en noir et blanc… et vous pourrez lire cette information partout, notamment sur Internet. Sachez que c’est faux ! Les animaux ne perçoivent pas les couleurs de la même manière que l’homme car ils sont en effet… daltoniens !! Médor ne distingue bien que les couleurs dans les verts… une belle gamelle verte ou un collier couleur vert STABILO BOSS, voilà une idée de cadeau pour lui faire plaisir !

Chats, lapins, rats et bovins n’ont aucune idée de ce qu’est le rouge. Du coup, pour le taureau, c’est juste la cape qu’on agite qui l’agace ! Le cheval, lui distingue bien le jaune et le vert mais se mélange les sabots entre le bleu et le rouge.

En fait, côté mammifères, peu d’animaux ont la même perception des couleurs que l’homme (à part l’écureuil et les musaraignes… mais si !) mais attention, ça ne fait pas de nous des champions : de nombreux animaux distinguent plus de couleurs que l’homme. Les crustacés par exemple : certains ont 12 types de photorécepteurs quand le bipède que nous sommes n’en a que 3. Les poissons perçoivent les ultraviolets, c’est-à-dire qu’ils perçoivent des couleurs qui nous apparaissent à nous gris plus ou moins foncé. Rageant, certes. Prenez les abeilles, elles voient aussi dans les ultraviolets et certaines fleurs ont eu la bonne idée de se parer de ces couleurs pour les attirer et se reproduire ! Par exemple, la marguerite qui nous apparaît blanche émet l’essentiel de son rayonnement dans les ultraviolets et doit se parer de couleurs que nous ne connaissons pas…

Sur ce, nous vous souhaitons une belle journée haute en couleurs… si vous avez aimé cet article mettez-nous un commentaire ci-dessous, ça nous permettra de voir la vie en rose !

Sources : L’étonnant pouvoir des couleurs, de Jean Gabriel Causse, éditions du Palio,  http://daltoniens.fr, https://fr.wikipedia.org/wiki/Daltonisme.

view more

Aimez cet article !

Restons connectés !

Abonnez-vous à la newsletter STABILO et découvrez toutes les nouveautés en avant-première, des jeux-concours exclusifs et des offres à ne pas manquer !






Submit a Comment

Sorry, but your browser is really old.

Try to update it or use a different one. Thanks!